Nous contacter

Country

Language

Geek : étymologie, significations et variantes

par

Edmond Kean

Geek : étymologie, significations et variantes

Geek : la revanche des exclus

Démo des mots :

« Espace, frontière de l'infini, vers laquelle voyage notre vaisseau spatial l'Enterprise. Sa mission de cinq ans : explorer de nouveaux mondes étranges, découvrir de nouvelles vies, d'autres civilisations et au mépris du danger, avancer vers l'inconnu." Ça vous parle ?

 Êtes-vous accro à l’informatique et aux sciences ? Fan de jeux vidéo, de mangas ?  Ou Addict d’Harry Potter, de Star Trek ou du Seigneur des anneaux ?

 Oui ? Trois fois oui ?  Nom de Zeus, félicitations, vous êtes un Geek !

 Vous pouvez bien nous le dire, ne soyez pas timide... Combien de fois, dans votre vie, on vous a balancé : « alors, le geek, encore sur tes écrans ? » ou « oh là, mais toi t’es complètement No life avec tes jeux et tes séries ».

 Ça vous revient ? Ah, la belle période de l’adolescence… Tu parles !

On ne vous aura rien épargné comme surnom : Geek, No life, Nerd, Otaku, etc.

 Et dans les séries TV, les caricatures n’étaient pas en reste : quel était le personnage asocial, ringard qui n’avait pas d’amis « branchés » ? Le geek !

 Et puis un jour, vous avez vu se renverser la situation. Les copains qui ont besoin de vous pour réparer le PC qui rame, un repas entre amis où votre culture scientifique fait l’admiration de tous, l’effervescence autour du dernier Star Wars... Tout à coup, les moqueries ont disparu.

 Cerise sur le gâteau : aujourd’hui, être un geek n’est plus péjoratif, bien au contraire !

 On vous explique tout avec une démo des mots.

 C’est parti ! Que la force soit avec vous !

 

AdobeStock_137969225

Le sens des mots évolue avec le temps. C’est la force et la poésie du langage, il se réinvente et s’enrichit sans cesse.

 Qui oserait aujourd’hui se moquer d’un fan de comics Marvel ou DC ?

Le succès des sagas culte Spider-Man ou Batman démontre l’écrasante victoire de cette culture autrefois méprisée…

 Idem pour les mangas !

Des dessins animés des années 70, tels que Goldorak ou capitaine Flam en passant par ceux des années 80/90 comme Dragon Ball aux chefs d’œuvre de Hayao Miyazaki, la culture manga n’est plus « bizarre » mais reconnue et célébrée comme un art.

 Et les jeux vidéo ? Pas mieux !

L’effet nostalgique d’une génération de nombreux adultes biberonnés aux Nintendo, PlayStation, Atari, Amstrad, etc. n’y est sans doute pas étranger…

 Fini la marginalité, bonjour le grand public ! Aujourd’hui, il fait bon d’être geek.

 Petite explication rapide :

AdobeStock_79721939

GEEK :

 

1) Définition :

« Faire son geek » signifie « faire son monsieur je sais tout » Ben Nugent, auteur d’American Nerd: The Story of My People

 Aux États-Unis, cliché social des années 60-70, le « Geek » a longtemps désigné un loser intelligent, obsédé par les sciences et les ordinateurs. Définition peu flatteuse… 

Signe que les temps changent, la définition de Wikipédia est plus positive : « personne passionnée par un ou plusieurs domaines précis, le plus souvent pour les domaines liés aux « cultures de l'imaginaire » (certains genres du cinéma, la bande dessinée, les jeux vidéo, les jeux de rôles, etc.), ou encore aux sciences, à la technologie et l’informatique ». 

Beaucoup moins négatif… Et pour cause ! La culture geek a su s’imposer au monde depuis l’entrée dans le XXIème siècle. Le geek est devenu fun et tendance voire « bankable » …

 

2) Les origines

 Le geek revient cependant de loin : dès ses origines, le terme est connoté de manière péjorative. Il désigne des fous (le gek en hollandais), des bêtes de foire ou de cirque (les gicques du carnaval de Dunkerque ou les gilles de Binche, pour ne citer que quelques exemples).

Il faut attendre les années 50/60, avec l’usage progressif des calculatrices et des ordinateurs, pour que le terme geek désigne spécifiquement les « intellos » : les bons élèves en science et autres « matheux » passionnés, nuls en sport et avec les filles.

 Geek devient alors un mot insultant désignant les ringards, les exclus, victimes des étudiants populaires, sportifs et « cools », du collège ou du lycée.

Déconnectés de leur époque et des agitations politiques des années 60/70 où le « fond de l’air » était « rouge », ils trouvent refuge dans les jeux vidéo, idolâtrent les super-héros des comics et vivent des aventures épiques à coup de dés grâce au jeu de rôle mythique Donjons et Dragons.

 Cultivant leur imaginaire, ils échangent entre eux, des heures durant, sur des domaines pointus (science-fiction, fantastique, informatique…), créant ainsi une culture nouvelle mais minoritaire :

  • Film culte ? Star Wars
  • Livre culte ? Le Seigneur des anneaux
  • Jeux culte ? Pac-Man et Super Mario

 Ça vous parle ? Je ne suis pas surpris…

 Premiers à découvrir l'outil informatique, pionniers de la programmation, d’Internet et des premiers sites Web, les geeks sont une communauté en avance sur leur temps… Et fiers de l’être malgré les moqueries. Le petit, comme le grand écran les caricature. Ils apparaissent dans de nombreuses séries ou films des années 80/90 : Ross et ses dinosaures (Friends), Peter Parker (Spiderman) ou Screech (Sauvés par le gong), etc. Des références pas toujours évidentes à endosser.

 

3) La révolution Geek

 Après l’immense succès de Star Wars puis l'essor des technologies informatiques et de l’internet, la culture geek explose pour devenir populaire.

Le sens de l’histoire prend un virage à 180 degrés : l’heure du triomphe a sonné !

Ils étaient des losers, ils vont devenir cool voire plus que cool…

Ces petits génies de l'informatique passant des heures à la cave ou dans leur garage vont devenir les hommes les plus riches et célèbres du monde : Steve Jobs, Bill Gates ou Mark Zuckerberg en sont les "alpha geeks », véritable modèle de référence.

Ce ne serait pas un petit sourire que je vois se dessiner sur votre visage ? Oh, allez, ne cachez pas votre plaisir, souriez, vous avez bien raison !

Les nouvelles générations, adeptes des jeux vidéo, familier des ordinateurs et se nourrissant de films/séries de science-fiction ou de Fantasy, adoptent la culture geek. Autrefois minoritaire, le geek n’est plus isolé, il fait partie de nombreuses communautés dépassant les frontières des générations.

Les geeks ont pris leur revanche et ont fini par imposer au monde entier leurs codes, leurs références : Star trek, Le Seigneur des anneaux, Star Wars, Harry Potter, ou encore Super Mario Bros se partagent désormais en famille. Dans une société où l’informatique est devenue l’outil du quotidien que ce soit au travail ou à la maison, l’univers geek a pris le dessus.

La culture geek est partout… De quoi se sentir dépossédé de son univers pour les « vrais » geeks qui ont connu l’exclusion et découvrent avec surprise l’adulation. Les geeks deviennent même des héros de films ou de séries, comme Dustin (Strangers things) et Sheldon, l’archétype du geek (The Big Bang Theory) ou encore Néo (Matrix).

La culture geek s’est ainsi transformé en succès de marketing ou de merchandising : les boutiques regorgent de produits dérivés tout comme le nombre de conventions et de sites s’adressant à eux se multiplient. Pop culture et culture geek sont désormais indissociables. Difficile d’y échapper : vous avez forcément un peu de geek en vous.

Quel que soit l’âge, les geeks sont partout :  même les personnes âgées en sont, on parle alors de « silver geek », ces papies/mamies adeptes des jeux vidéo.

 Geek is the new chic !

Alors, on bombe le torse, on relève le menton, on sort son pull sans manches et on ajuste bien les lunettes pour affirmer haut et fort « i’m geek and i’m proud » !

 

4) les variantes ?

Il y a souvent confusion entre certains mots : Geek, No life, Gamer, Otaku et Nerd, etc.

Petit tour rapide de ces mots plus ou moins connus :

 

  •  Le Nerd, l’ADN du geek ?

 Le mot « Nerd » a connu, tout autant que Geek, des évolutions dans sa signification.

Dans les années 70-80, c’est simple, ils sont synonymes :  désignant les mêmes intellos timides, obsédés par certains domaines et peu intégrés socialement.

Puis tandis que le mot geek va évoluer, le mot Nerd semble garder le sens « puriste » du geek d’origine : un spécialiste en sciences, mathématique ou physique, alors que le geek s’inscrit dans une culture plus vaste, celle de l’imaginaire.

Il garde aussi l’aspect du loser asocial : là où le geek s’extrait de l’isolement, se fait des amis, le Nerd lui, au contraire, s’enferme dans son monde, préférant garder ses passions pour lui au lieu de les partager. Les vrais rapports humains IRL (in real life, dans la vraie vie) l’effraient.

 Alors que le mot geek gagne ses lettres de noblesse avec les entrepreneurs stars de la Silicon Valley possédant argent, pouvoir et expertise, le Nerd se contente d’être défini par sa connaissance extrême d’un sujet particulier.

 

  • Et vous, plutôt Geek ou plutôt Nerd ?

Pour vous aider, voici une illustration tentant de les distinguer, puis surtout ne loupez pas la vidéo qui suit.

 

Source image : 9gag.com

  • La vidéo : Geek VS Nerd

 

 

 

AdobeStock_51978759 

  • Le cousin Japonais du geek : l’Otaku

 Le terme Otaku est une invention de Akio Nakamori. Terme péjoratif au Japon désignant des inadaptés, des asociaux. Il est utilisé pour désigner ceux qui, repliés chez eux, ne vivent que par leurs passions :  jeux vidéo, figurines ou cosplay, etc.

En France, Otaku n’est pas un mot aussi négatif : il sert à nommer les fans de mangas ou d’animés japonais, et généralement, tout ce qui tourne autour de la culture japonaise.

  •  No life 

 No life signifie « pas de vie » en anglais. C’est-à-dire quelqu'un qui passe la plupart de son temps devant les jeux vidéo en ligne (World of Warcraft, par exemple). Le No life est, tout comme l’Otaku, considéré comme asocial.

  •  Gamer :

 Un gamer est un fan de jeux vidéo. Le mot est parfois utilisé dans un sens péjoratif pour critiquer les « hardcore gamers », ceux qui jouent sans cesse passant jours et nuits devant leurs écrans.

  •  Dork :

Le Dork est, en quelque sorte, un gentil idiot. S’il a en commun avec le nerd ou le geek, un côté maladroit ou timide touchant, il est en revanche très éloigné de son intelligence.

  •  Dweeb :

 Il s’agit d’une personne très « intello » mais aussi assez ennuyeuse. On y retrouve un peu le côté Geek/Nerd du « monsieur je sais tout »

  • Wonk :

 Il s’agit d’une personne intelligente et studieuse mais n’ayant aucune vie sociale.

  •  Noob :

Le terme Noob est un terme péjoratif désignant un joueur amateur, un « bleu » assez mauvais. Un véritable néophyte particulièrement en informatique ou sur internet. Il est à l’opposé du Geek spécialiste. Le terme Newbie en est un synonyme.

 

Voilà, c’est tout pour moi ! Merci à vous d’avoir lu cette petite démo des mots concernant le Geek. Je suis persuadé que le petit geek qui frétille en vous a une soudaine envie de se replonger dans son comics ou son jeu vidéo préféré pour assumer cette geek attitude qui n’est plus une tare à dissimuler.

Vous êtes, au contraire, le symbole de notre société imprégnée de pop et geek culture.

 Souvenez-vous toujours que l’exclu d’hier est peut-être l’alpha de demain, que l’insulte du passé peut devenir un blason de noblesse.

Si vous avez la chance de travailler dans une entreprise de geeks, profitez-en, sortez vos plus beaux tee-shirts et vos plus gros gadgets, le coming out est de rigueur… Et l’on vous attend pour le prochain 25 mai !

Un dernier point : n’oubliez pas que la réponse à "la grande question sur la vie, l'univers et le reste" est 42… Vous savez pourquoi !

Alors, "longue vie et prospérité" à vous tous, et à bientôt chez Anywr.   

 AdobeStock_71477189

Quelques dates fétiches de l’univers GEEK :

 

1972 : Atari sort le jeu Pong

1974 : Commercialisation de Donjons & Dragons, premier jeu de rôle.

1975 : Sortie de l’animé Goldorak (diffusé en france en 1978)

1977 : Sortie du film Star Wars : A new hope de George Lucas.

1977 : Diffusion du dessin animé Spider-Man.

1980 :  Sortie au Japon du jeu Pac-Man.

1981 :  IBM PC, premier ordinateur personnel fabriqué par IBM.

1983 :  Sortie au Japon de la console Nintendo Famicom (alias «nes»). Le jeu super Mario sera la grande motivation pour l’acheter.

1990 : Première page web et mise au point du protocole http.

1994 : Bill Gates devient l’homme le plus riche du monde.

1997 : Lancement du moteur de recherche Google.

2001 : Sortie du Seigneur des anneaux réalisé par le geek Peter Jackson, adapté de l’œuvre culte de J.R.R Tolkien.

2004 : Création de Facebook par le geek Mark Zuckerberg.

2006 25 mai : Première journée internationale des geeks ou « Geek Pride Day » en Espagne. Le jour n’est pas choisi au hasard, il correspond à des références Geek : 

  • La première projection aux État-Unis de Star Wars : A new hopeen 1977 et celle de Star Wars : Return of the Jedi en 1983
  • Le « Glorieux 25 mai », fête fictive des romans fantasy Les Annales du Disque-Mondede Terry Pratchett
  • Le « Jour de la serviette », en l’honneur de Douglas Adams, qui avait fait de cet objet un objet culte dans son œuvre de science-fiction Le Guide du voyageur galactique

 2009 : 40% des gamers (joueurs de jeux vidéo) sont des gameuses.

2010 : Steve Jobs, Bill Gates et Mark Zuckerberg sont tous les trois classés dans le top 5 des hommes les plus influents du monde.

2022 : L’article de votre serviteur… (ah, on me dit dans l’oreillette que c’est une erreur, désolé)

 

Pour aller plus loin :

 

  • Le docu Arte (2012), la revanche des geeks :
 https://www.youtube.com/watch?v=WCtc6rmwYQY

 

Ressources et liens :

 

https://larevuedesmedias.ina.fr/big-geek-theory

http://www.inatheque.fr/medias/inatheque_fr/fonds_audiovisuels/guides_thematiques/Guide_des_sources_Culture_Geek_et_Pop_Culture.pdf

http://komodo21.fr/histoire-de-figure-geek-culture-populaire/

https://www.lemonde.fr/culture/article/2012/04/21/la-revanche-des-geeks_1689058_3246.html

https://www.liberation.fr/ecrans/2012/04/28/la-revanche-des-geeks-sortie-de-quarantaine_952471/

https://www.blogdumoderateur.com/infographie-evolution-du-geek/

https://www.blogdumoderateur.com/8-chiffres-cultes-pour-les-geeks/

https://www.blogdumoderateur.com/geek-vs-nerd/

https://fr.wikihow.com/faire-la-différence-entre-un-nerd-et-un-geek

https://www.wired.com/2011/08/the-evolution-of-the-geek/

 

Infographie :

https://www.semageek.com/veille/geek-vs-nerd-linfographie-pour-les-reconnaitre/

https://alexblog.fr/56-types-de-geeks-6775/

 

 

 

 

Edmond Kean

par Edmond Kean